partir seul en randonnée
La randonnée

Comment partir seul en randonnée?

Partir seul en randonnée peut s’avérer désastreux si vous ne prenez pas la peine de vous y préparer avant de partir. Les grands espaces inconnus et la solitude peuvent cacher des dangers pour un non initié. Chaque année, les reportages désastreux de randonneurs solitaires nous sont racontés. Qu’il s’agisse d’une courte ou longue randonnée en solitaire, cela nécessite une préparation minutieuse avant de s’y embarquer.

Pourtant l’air frais de la campagne et la solitude sont un excellent relaxant pour votre corps et votre esprit. C’est aussi un moyen de faire quelques exercices. Partir seul en randonnée vous permet de vous libérer du stress et des pressions qui en découlent. Prenez juste le temps de bien planifier votre promenade et soyez psychologiquement prêt à affronter la solitude. Une bonne préparation mentale sera salutaire.

randonnée

La planification pré-randonnée

La première phase consiste à bien choisir un itinéraire qui correspond le plus à votre conditionnement. Je sais qu’il est difficile de déterminer à l’avance les difficultés de parcours, mais je vous conseille de prendre le maximum de renseignement, c’est essentiel. Ne tombez pas dans le piège de sous-estimer le parcours surtout s’il est nouveau pour vous.

Nous avons tous tendance à surestimer alternativement nos capacités physiques dès que nous décidons de  faire quelque chose qui nous plait. Restez simplement honnête avec vous. Assurez-vous de disposer du temps nécessaire qu’il vous faudra pour atteindre votre objectif. Votre condition physique et votre état mental font partie de l’équation à résoudre avant de sauter sur le chemin.

Procurez-vous un guide de randonnée et la cartographie du lieu et étudiez-les. Aujourd’hui avec l’ère du digital, il existe des cours en lignes sur la toile pour savoir bien utiliser et lire une carte. Parlez de votre plan de voyage à un plus grand nombre et laissez leurs vos coordonnées téléphoniques et prenez avec vous le maximum de numéros de téléphones de gens que vous connaissez. Ne négligez pas ceux des services de secours.

Avertissez quelqu’un de votre destination, de votre date de départ et votre date de retour, par écrit c’est mieux. Définissez avec précision les détails de votre itinéraire. Il est nécessaire de détailler au maximum possible. Définissez votre plan de voyage et respectez-le. Ne vous hasardez jamais à le varier ce qui peut compliquer les recherches en cas de pépin. Faites preuve d’intelligence en choisissant des sentiers fréquentés pour maximiser vos chances de rencontrer au cas les choses ne se passeraient pas comme prévues.

partir seul en randonnée

Partir seul en randonnée: une fois engagé sur la piste de randonnée

Assurez-vous d’un habillement adapté pour un type de randonnée en solitaire. Soyez toujours prêts aux changements de temps (dans votre paquetage) qui peuvent vous surprendre à tous temps surtout en montagne. Emmenez un vêtement de pluie et de froid avec vous. Evitez les habits en coton qui lorsqu’ils sont mouillés sèchent lentement.

L’humidité et l’hypothermie sont les ennemis les plus redoutables pour partir seul en randonnée. Le choix de vos chaussures doit obéir à certaines règles de conseils que vous glanerez dans le net. C’est un domaine à prendre très au sérieux. Portez des bottes bien ajustées (pas serrées et surtout pas neuves), ça peut faire toute la différence entre une bonne et mauvaise randonnée en solitaire.

Procurez-vous une boussole et apprenez à vous en servir en plus d’une cartographie. Prenez en même temps que vous marchez des notes de repères en les comparants avec votre carte même si ça vous parait évident. La bonne technique est de faire souvent des demi-tours périodiques afin de voir la différence du sentier si vous prenez une autre direction. Cela vous aidera dans votre retour. Calculez le poids de votre charge. Choisissez aussi léger que vous le pouvez sans devenir fou.

Portez un sifflet accroché à votre coup pour plus de précaution ainsi qu’un long couteau polyvalent et de bonne qualité en permanence avec vous. Transportez beaucoup d’eau car la déshydratation guète toujours autour des randonneurs solitaires. Buvez le plus souvent sans avoir soif par petits gorgées. Evitez de boire l’eau des étangs ou des ruisseaux à moins de l’avoir bouilli ou l’avoir traité avec des comprimés de purification au préalable.

Ayez à portée de main une allumette et un briquet au cas l’allumette est mouillée suite à une pluie surprise. N’oubliez pas une lampe de randonnée et de poche. Equipez-vous d’un bâton de randonnée, ça existe, il suffit de vous renseigner sur les différents types de bâtons qui existent. Cet outil vous aidera à stabiliser votre corps avec la charge que vous portez aux épaules. De plus il est excellent anti-stress de vos jambes et genoux pendant la marche. Les lunettes de soleil font partie de l’équipement nécessaire à la randonnée.

Restez en alerte et concentré pour déceler le moindre mouvement et bruits suspects car on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises surtout si on est seul. Les loups, les ours sont les plus grands ennemis des randonneurs. Arrêtez-vous dès que vous vous sentez perdus et reposez avant de chercher une solution car la fatigue peut souvent vous jouer de mauvais tours. N’hésitez pas à vous servir de votre téléphone si les choses se compliquent en n’avançant plus et allumez un grand feu.

Assurez de n’avoir rien oublié mais cela ne signifie qu’au cas où vous avez oublié quelque chose, vous êtes foutu, non loin de là. C’est juste que la confiance excessive est néfaste ; prendre simplement le soin de lister vos articles de randonnée est la meilleure clé pour sécuriser votre aventure.

partir seul en randonnée

Conclusion

En définitive bien que partir seul en randonnée peut s’avérer risquée mais pas pour celui qui prend le temps de bien la préparer. Faites tous les préalables conseillées avant de partir seul en randonnée pour la rendre sécuritaire et amusante. Ces risques peuvent êtres minimisées pour quelqu’un qui prends le temps de bien la préparer en se renseignant au mieux et en se munissant du matériel adéquat.

Seule votre bonne préparation pourra vous aider si les choses tournaient mal sans jouer aux oiseaux de mauvais augures. « Mieux vaut prévenir que guérir » dit le dicton. Mais après tous les sensations fortes valent quand même quelques petits risques qui ne feront qu’enrichir votre expérience mais prenez des risques mesurées. Gardez à l’esprit que pour une randonnée en solitaire chaque détail compte. 00000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *